La collection "Brassens"

Le juge pensait, impassible :
Qu'on me prenne pour une guenon
C'est complétement impossible,
La suite lui prouva que non,
Gare au gorille !!!
Son penchant prononcé pour les "ich liebe dich"
pour les "ich liebe dich"
Lui value de porter quelques cheveux postiches
quelques cheveux postiches...

Qu'au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi
Mieux vaut attendre un peu qu'on le change en ami
Mieux vaut tourner sept fois sa crosse dans la main,
Mieux vaut toujours remettre une salve à demain...
Ayant avec lui toujours fait bon ménage
J'eusse aimé célébrer sans être inconvenant
Tendre corps féminin ton plus bel apanage
Que tous ceux qui l'ont vu disent hallucinant
Quand nous serons ancêtres
Du côté de Bicêtre
Pas de musique d'orgue, oh non
Pas de chants liturgiques
Pour qui aval'sa chique
Mais des guitares cré nom de nom...
Avec le pampre de la vigne
Un bout de cotillon lui fis
Mais la belle était si petite
Qu'une seule feuille a suffi...

Sous ses cheveux qui volent
J'aurai dorénavant
Des difficultés folles
A voir d'où vient le vent...